Socrate dit « Connais-toi toi-même ». Après s’être connu, comment peut-on faire ?

Je pense que je me connais moi-même. Déjà, dans le passé, je pensais me connaître moi-même, dans le futur je penserai encore me connaître moi-même. Je suis pris dans cette répétition, et je me trompe complètement sur ma connaissance, qui est imparfaite.

Je suis dans un monde de répétitions, et je suis moi-même un monde de répétitions, je suis en train d’agir selon une unité de répétition. Je ne sais pas quand et comment je suis entrée dans cette unité. De cela je suis immensément triste. Pour chacun et pour moi-même, la répétition est de plus en plus profonde. Ça nous fait peur, mais d’un autre côté, un moment de vertige arrivera où l’on aimerait couper cette répétition.

 

Laisser un commentaire